Nicolas Guérin
Président du CSF
« Infrastructures Numériques »

« En décembre 2019, l’État et l’ensemble de la filière des infrastructures numériques ont signé le contrat stratégique de filière visant à fédérer tout un écosystème afin de répondre aux besoins toujours croissants de connectivité de nos territoires, de nos entreprises et de nos concitoyens.

Quatre projets ambitieux ont depuis démarré, autour de la 5G, afin de la rendre accessible à toutes et tous, des territoires intelligents, afin d’accompagner les collectivités dans leur transformation citoyenne, autour de l’emploi et du développement des compétences et autour de l’export, afin que la filière soit plus visible à l’international.

La crise sanitaire et économique que notre pays traverse depuis bientôt plus d’un an a démontré que notre filière porte les infrastructures au cœur du maintien du lien social, de l’éducation et de l’activité économique. Elle porte aussi, en elle, les conditions de la transformation numérique des secteurs industriels, pour la plupart durement touchés par la crise économique actuelle, sans précédent depuis la fin de la 2nde guerre mondiale.

Notre filière a, par ailleurs, démontré sa résilience en continuant ses investissements et ses déploiements en ces temps troublés, grâce à un effort inédit de solidarité entre tous les acteurs de la filière. La filière investit chaque année plus de dix milliards d’euros dans la construction et la maintenance des réseaux de demain.

Le Gouvernement a sollicité notre comité, le 1er octobre 2020, pour engager une actualisation de son contrat afin de l’adapter aux objectifs du plan France Relance.

L’enjeu de cet avenant est de tirer parti des forces de nos filières, pour contribuer à la transition écologique de notre société, pour renforcer la compétitivité de nos territoires et de nos industries et la souveraineté de notre pays, contribuer aux grands enjeux de cohésion sociale, notamment en matière de mixité, d’emploi des jeunes et de retour de à l’emploi des personnes qui en sont le plus éloignées.

La filière s’inscrit donc pleinement dans la mise en œuvre du plan de relance, et notamment des stratégies d’accélération ciblées des secteurs prioritaires, qui bénéficieront d’un accompagnement par le 4ème programme d’investissements d’avenir, tel qu’annoncé par le Premier ministre au mois de janvier 2021. La filière entre ainsi dans la stratégie d’accélération sur la « 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications ».

Au-delà, c’est bien aux enjeux de la transformation des entreprises et à l’avènement de « l’industrie 4.0 » que notre filière entend bien apporter sa contribution décisive, tout en restant attentive à ce que l’ensemble de nos concitoyens puissent continuer à bénéficier de l’apport essentiel de nos infrastructures. »